En raison des fêtes de fins d'année, les délais de préparation et livraison seront allongés : Aucune livraison du Jeudi 24 au Mardi 29 Décembre, et du Jeudi 31 Décembre au 5 Janvier 2021.
Pour ne pas que votre protégé se retrouve sans rien dans sa gamelle... Anticipez votre commande ! L'équipe PRIMINSTINCT
L'alimentation barf pour chiens et chats chez Priminstinct pour la bonne santé des animaux domestiques

L’alimentation BARF, le régime idéal pour avoir des animaux de compagnie en bonne santé

L’alimentation BARF est un des régimes les plus en vogue auprès des éleveurs et des propriétaires. Cela dit, beaucoup ne comprennent pas vraiment l’objectif et l’importance de ce procédé.

Tout ce qu’il y a à savoir sur l’alimentation BARF pour chiens, chats et furets

L’alimentation figure parmi les facteurs clés pour assurer le bien-être des animaux de compagnie. De ce fait, il est important de bien les nourrir avec des mets de qualité pour les aider à avoir un magnifique pelage, une bonne musculature et un système immunitaire efficace. Cela dit, les croquettes sont loin d’être les aliments qu’il faut pour répondre aux besoins nutritionnels des chats et des chiens. En plus d’être bourrés de produits chimiques, ces derniers sont peu nutritifs. Ainsi, pour avoir des animaux en bonne santé, le mieux est de recourir à un régime plus naturel tel que le BARF.

L’alimentation BARF qu’est-ce que c’est ?

Le BARF ou Biologically Appropriate Raw Food est un régime alimentaire spécialement conçu pour les chiens, les chats et les furets. Il a vu le jour grâce aux efforts du docteur Ian Billinghurst et du docteur Tom Lonsdale. Il s’agit d’une méthode simple qui consiste à proposer des produits naturels proches des aliments que consomment les animaux sauvages à nos animaux de compagnie. Ce style de diète fait de plus en plus d’adeptes depuis quelques années. En effet, depuis l’apparition des croquettes et dautres produits industriels dans les années 60, les propriétaires ont préféré se reposer sur les fabricants pour l’alimentation de leurs compagnons. Cela pose problème, car les aliments industriels peuvent contenir des éléments nocifs pour la population féline et canine.

Pour élaborer des croquettes, par exemple, certaines compagnies utilisent des ingrédients assez douteux comme la farine de viande. Cette dernière est souvent pointée du doigt par les défenseurs d’animaux, car leurs provenances sont parfois occultées. Cela vient du fait que les échanges entre les nombreux pays de l’Union Européenne sont libres et mal contrôlés. Dans certains cas, la farine de viande ainsi que la graisse animale entrant dans la composition des croquettes sont issues d’animaux de fermes maladies qui furent euthanasiés pour plusieurs raisons.

À noter que dans des cas rares, des animaux de compagnie euthanasiés par des vétérinaires peuvent être utilisés pour élaborer de la farine de viande. Les plumes, les becs, les sabots, les peaux, les urines et les matières fécales entrent majoritairement dans la composition de la farine de viande afin d’accroîtreles indications en protéine du produit.

Mis à part la farine de viande, les céréales et les végétaux entrent également dans la composition des croquettes pour animaux de compagnie. Cependant, ceux utilisés par certains industriels sont composés de déchets végétaux issus des usines de transformation agroalimentaire. De plus, les céréales employées sont les lots classés non consommables pour l’homme pour de nombreuses raisons (mauvais stockage, grain de petite taille…).

Une grande partie des ingrédients qui entrent dans la fabrication des croquettes sont mal digérées par les animaux (surtout les chiens). De ce fait, de nombreux problèmes peuvent apparaîtrecomme les troubles de la digestion, les affections rénales ou encore les maladies cancérigènes. De plus, le processus de fabrication des croquettes se fait sous pression et sous une température élevée.

De ce fait, les enzymes, les vitamines et les acides aminéscontenus dans les ingrédients peuvent être endommagés. Ainsi, les croquettes ont du mal à répondre aux besoins des chiens et des chats. À noter que pour compenser les pertes en nutriments, certains fabricants ajoutent d’autres éléments aux croquettes tels que des vitamines et des minéraux industriels. Toutefois, ces derniers sont mal assimilés par l’organisme des animaux.

Par ailleurs, la fabrication de croquette requiert l’emploi de conservateurs. Dans plusieurs marques de croquettes pour chats et chiens, le butylhydroxyanisol (BHA), l’ethoxyquine ou le butylhydroxytoluène (BHT) sont les produits les plus utilisés. Ces derniers sont soupçonnés d’être cancérigènes. De plus, leurs ut

Mis à part les conservateurs, des exhausteurs de goût et des colorants sont ajoutés aux croquettes. Ces substances sont utilisées pour captiver les papilles des chiens et des chats. Elles servent également d’argument de vente pour attirer l’attention des propriétaires.

Il est vrai qu’il existe des croquettes dont les procédés de fabrication sont respectueux du bien-être des animaux de compagnie. Cela dit, il ne faut pas oublier que les chiens et les chats sont des animaux carnivores. De ce fait, il leur faut plusieurs milliers d’années pour pouvoir s’adapter aux changements de régime sans aucun danger. Ainsi, en consommant les croquettes, les chats, par exemple, passent d’un régime strictement carnivore à un régime omnivore.

À cause de tous ces problèmes, les propriétaires et les éleveurs commencent petit à petit à recourir à l’alimentation BARF pour éviter de se rendre souvent chez le vétérinaire. Ce programme consiste à redonner aux animaux de compagnie une gamelle bien équilibrée composée d’os charnu, de viande, d’abats, d’huile et de viande. À noter que pour les chiens, des légumes et des fruits mixés sont ajoutés à la gamelle.

En suivant une alimentation BARF, les chiens, les chats et les furets ont une alimentation équilibrée et parfaitement adaptée à leur système digestif. Cela dit, il est primordial de bien distinguer le BARF du RAW FEEDING et du WHOLE PREY. Le RAW FEEDING consiste à reconstituer une proie pour le donner aux animaux de compagnie.

Ce procédé, élaboré par le docteur Tom Lonsdale, est spécialement adapté pour les chats, car il ne contient pas de fibre. Le WHOLE PREY, quant à lui, consiste à donner une proie entière aux animaux. À titre indicatif, le RAW FEEDING, le WHOLE PREY et le BARF sont des régimes qui ont pour objectif commun de redonner une alimentation naturelle aux animaux de compagnie.

Comme tout régime, l’alimentation BARF est une diète équilibrée qu’il faut respecter scrupuleusement pour éviter les problèmes. Toutefois, il ne sert à rien de vouloir donner une gamelle remplie d’aliments pesés au milligramme près à nos chiens et chats. En effet, il faut du temps pour trouver l’équilibre parfait entre les différents mets à mettre dans la gamelle. Pour trouver le bon équilibre, le mieux est de bien se renseigner auprès de spécialistes. Effectivement, il n’y a rien de pire qu’un régime mal équilibré.

Ce déséquilibre est souvent dû au manque de connaissance. D’après les professionnels, il est largement recommandé de donner des croquettes sans céréales aux animaux de compagnie qu’un BARF totalement déséquilibré. En outre, il est aussi déconseillé de mélanger un BARF avec des croquettes. Si beaucoup de personnes pensent que c’est une bonne idée, les recherches effectuées par les spécialistes tendent à prouver le contraire.

En effet, le fait de mélanger les croquettes avec les ingrédients du BARF est juste une pratique utilisée par peur de carence. En plus d’être la cause de surdose de nutriment, celle-ci est également susceptible de fatiguer considérablement le système digestif des chiens et des chats.

L’alimentation bio pour animaux domestiques

Cher lecteur, en complément nous vous invitons à lire cet article très complet et inspiré que nous souhaitons vous partager : alimentation barf. Nous vous proposons également d’écouter sur France bleu un podcast avec le docteur Joachim Lopes de Lima vétérinaire sur le thème : Connaissez vous le régime barf pour les animaux ?

Depuis quelques années, consommer bio est devenu à la mode dans presque tous les pays du monde. En effet, manger des produits 100 % naturels est pour beaucoup un moyen de garder une bonne santé au quotidien et de préserver l’environnement. Il est donc normal que cette tendance touche également les animaux de compagnie.

Effectivement, les propriétaires, soucieux du bien-être de leurs fidèles compagnons, préfèrent leur donner des mets plus sains. Il existe de nombreux aliments bio pour chien et chat sur le marché. Toutefois, il est bien important de distinguer les mets bio du régime BARF.

L’alimentation bio pour animaux de compagnie est généralement composée de produits élaborés sans aucune substance susceptible de nuire à la santé comme les exhausteurs de goût, les conservateurs et les colorants. Généralement, ils ne sont pas fabriqués par des entreprises industrielles et les produits sont composés de diverses matières premières d’excellente qualité comme des légumes sains et naturels et de la viande obtenue selon des techniques d’agriculture et d’élevage bio.

Le procédé de fabrication est, pour beaucoup de compagnies, très surveillé afin de proposer aux acheteurs des produits de qualité. Toutefois, les produits bio sur le marché ne contiennent pas assez d’acides gras essentiels. Cela vient du fait que ces substances sont fragiles et s’oxydent facilement sans aucun conservateur. De ce fait, les aliments bio ne répondent pas entièrement aux besoins des animaux de compagnie. En conséquence, la ration journalière des animaux de compagnie est augmentée afin d’éviter les problèmes de carence.

À la différence des produits bio sur le marché, l’alimentation BARF répond davantage aux besoins des animaux. En effet, les ingrédients employés par cette diète sont également obtenus par des techniques d’élevage et d’agriculture bio. Toutefois, les aliments ne sont pas cuits afin de préserver tous les nutriments. De plus, une gamelle remplie avec le régime BARF contient de l’huile riche en acide gras essentiel tel que l’oméga 3. De ce fait, les problèmes de carence sont totalement évités.

Côté efficacité, une alimentation bio pour chiens et chats présente bien des avantages. En effet, en donnant des mets bio aux chiens et aux chats, les risques d’allergie et de problème de digestion sont réduits. Toutefois, l’alimentation BARF offre plus de bienfaits qu’une alimentation bio ordinaire. Avec une diète BARF, les animaux ont plus d’énergie, car les aliments sont riches en nutriments. De plus, les risques d’allergie, d’affection parasitaire et de troubles de la santé sont très faibles.

En outre, l’alimentation BARF est totalement adapté à tous les chiens, chats et furets, quel que soit leur âge. Cela dit, il est important de faire attention au niveau du dosage. Effectivement, la quantité d’aliments présents dans la gamelle d’un chiot, par exemple, est insuffisante pour rassasier un chien adulte de grande taille. Pour information, contrairement aux idées reçues, un régime BARF ne risque pas d’augmenter l’agressivité de vos animaux de compagnie.

En effet, la consommation d’aliment cru va permettre à votre chat ou à votre chien d’exprimer un comportement naturel et instinctif. Cela va l’aider à être moins angoissé et plus libre sans pour autant s’en prendre à un être vivant.

Quelle race de chien, de chat et de furet peut se nourrir à l’alimentation BARF ?

Dans l’univers des animaux de compagnie, il existe plusieurs espèces de chiens, de chats et de furets. De ce fait, il est souvent de rigueur pour les propriétaires de se demander si un régime comme le BARF est adapté à leurs animaux de compagnie.

Les chiens et l'alimentation barf

D’après les études effectuées par des spécialistes, tous les chiens sans exception peuvent suivre une alimentation BARF pour chien. Cela dit, il faut respecter quelques points. En premier lieu, il y a l’âge du chien. En principe, seuls les chiens âgés de 8 semaines et plus peuvent suivre la diète BARF. Cela est dû au fait que les petits chiots ne disposent pas d’une mâchoire assez puissante pour mastiquer et broyer correctement la viande. De ce fait, il risque fortement d’avaler tout rond les morceaux de viande et d’avoir des problèmes graves de digestion.

Mis à part l’âge du chien, le type de la viande à mettre dans la gamelle est aussi un critère à ne pas omettre. Effectivement, un régime BARF doit contenir des os charnus. Toutefois, la taille de l’os doit être assez grande pour contraindre l’animal à mâcher correctement. À noter que mastiquer un os charnu aide les chiens à avoir une bonne hygiène bucco-dentaire.

Les chats et l'alimentation barf

Toutes les espèces de félin présentes sur cette terre sont capables de suivre une alimentation BARF pour chats. Ainsi, nos chats n’ont rien à craindre en suivant cette diète. Cela dit, il faut savoir que les chats sont de petits sacripants qui ne font qu’à leur tête. En effet, en passant le régime alimentaire du chat à base qui est à base croquettes, d’aliments en boîtes ou autres aliments industriels vers une alimentation BARF, le chat risque de bouder et de ne rien manger. Cela est dû au fait que ces petites boules de poils ont tendance à classer certains aliments comme impropre à la consommation.

Pour inciter un chat à passer à une alimentation BARF, il faut beaucoup de patience et de persévérance. De plus, il faut également surveiller en permanence l’animal pour voir si la période de transition alimentaire se passe à merveille. À titre d’information, il est préférable de ne garder aucun aliment comme des croquettes pour chat dans la maison. En sentant le parfum de ses croquettes préférées, votre chat peut faire une grève de la faim juste pour vous montrer à quel point il n’a pas envie de suivre un régime.

Les furets et l'alimentation barf

Tous les furets domestiques sont aussi aptes à suivre une alimentation BARF pour furets. Ce type de diète est largement préférable aux croquettes présentes sur le marché. En effet, les croquettes présentes sur le marché contiennent des amidons. Ces derniers sont déconseillés, car ils contiennent des fibres nuisibles au bien-être de l’animal. À noter que les transits courts des furets ne permettent pas d’absorber comme il se doit les fibres.

Il faut également savoir que le BARF pour furets est différent de celui pour chiens et chats. Effectivement, il doit être plus riche en protéine et en lipides afin de répondre au besoin de l’animal. De plus, la proportion présente dans la gamelle doit être adaptée aux poids du furet.

Comment nourrir son chat et animaux de compagnie naturellement ?

Soucieux du bien-être de leurs animaux de compagnie, de nombreux propriétaires et éleveurs ont décidé de délaisser les produits industriels pour nourrir leurs animaux de mets naturels. Pour ce faire, ils ont recours à diverses méthodes comme l’alimentation ménagère, le raw feeding et le BARF. Pour le chat, par exemple, le BARF est le plus indiqué, car cet animal est strictement carnivore. Pour nourrir un chat avec un régime BARF, il faut commencer par lui proposer une gamelle contenant les aliments qu’il peut retrouver en chassant dans la nature.

Ces mets sont en général de la viande, du poisson cru et des abats. L’ajout de certains éléments comme un œuf, des os charnus, des légumes et de l’huile est aussi conseillé. À noter que tous les types de viande sont adaptés à l’alimentation BARF que ce soit du gibier, du poulet ou encore de la volaille. Pour les légumes, le mieux est de se tourner vers ceux qui ne sont pas dangereux pour le chat tel que les carottes, les concombres, les salades vertes et les blettes.

Mis à part la composition de la gamelle, la détermination de la ration est aussi un critère important pour nourrir son chat naturellement. Selon les spécialistes, un chat doit consommer entre 30 et 50 g de nourriture par kilo de l’animal. En guise d’exemple, un chat de 5 kg doit manger entre 150 et 250 g d’aliment pendant un repas.

Outre les critères précédents, la détermination de la fréquence des repas est aussi un point à ne pas négliger pour bien nourrir naturellement son animal de compagnie. En principe, un chat ne se contente pas de 3 repas par jour comme les hommes. Ce petit félin mange plusieurs fois par jour, car, dans la nature, il a tendance à faire de nombreux petits repas pour être en forme.

Préparer le premier menu et repas BARF pour son chien

Après avoir consulté de nombreux sites, vous êtes enfin décidé à nourrir votre animal de compagnie avec une alimentation BARF pour chien. Cependant, vous ne savez pas comment vous y prendre. Pour vous aider, vous pouvez suivre les quelques démarches suivantes.

S’informer sur la quantité d’aliments adaptés pour un menu hebdomadaire BARF chien

Une des premières choses à faire avant de préparer un repas BARF est de s’informer correctement sur la quantité d’ingrédients idéaux pour avoir une diète équilibrée. En principe, une ration BARF est constituée de 40 % d’os charnus, de 40 % de chair (tous les types de viande sont acceptés sauf les steaks pour chien vendus dans les supermarchés), de 10 % d’abats (avec peu de foie pour éviter un apport trop élevé en vitamine A), de 10 % de fruits et de légumes variés et enfin d’une faible quantité d’huile (huile de colza ou de poisson de préférence) et d’algues.

Préparer l’animal à suivre une alimentation BARF

Avant de commencer un régime BARF, il est important de faire jeûner le chien pendant 24 heures. En effet, un changement brusque de diète est différent d’un changement de marque de croquette par exemple. En passant d’un régime composé de croquette vers un régime à base de viande crue, des problèmes de digestion peuvent apparaître comme des vomissements et des diarrhées. À noter que si votre animal de compagnie est encore un chiot, un jeûne de 24 heures n’est pas nécessaire. Il suffit juste de lui faire sauter un repas.

Déterminer la ration adaptée pour le menu barf pour chien

Selon des spécialités, la ration journalière d’un chien doit être d’environ 3 % de son poids. Par exemple, pour un chien de 25 kg, la ration journalière adaptée à son organisme est de 750 grammes (25 x 3 %). À noter que cette ration doit être plus élevée pour les chiots. Effectivement, les petits ont besoin de plus de nutriments pour grandir. D’après les chercheurs, la ration journalière d’un chiot doit être de 6 % de son poids. Pour un jeune chiot de 3 kg, par exemple, une ration journalière de 180 grammes est de rigueur.

Prendre des précautions adéquates pour le barf de votre chien

Avant de préparer une gamelle BARF pour votre chien, vous devez d’abord prendre quelques précautions. En premier lieu, il est conseillé de prendre des os bien charnus et totalement crus. En effet, ces derniers sont élastiques, ce qui limite les risques d’apparition de petit fragment d’os responsable de perforation ou d’occlusion de l’intestin. De plus, ils sont enrobés de viande, ce qui facilite leur évolution dans le transit de l’animal.

En second lieu, il faut aussi faire attention à la provenance de la viande. En effet, certains éleveurs (surtout ceux travaillant pour les grandes compagnies agroalimentaires) nourrissent leurs animaux avec des produits riches en divers produits chimiques et les traitent avec divers antibiotiques.

La viande de ces animaux n’est pas bio et risque de nuire à la santé de vos animaux de compagnie. Pour éviter d’acheter de la viande non bio, le mieux est de prioriser les viandes d’origine française. En effet, les viandes provenant des abattoirs français sont minutieusement contrôlées par des vétérinaires pour que le produit soit toujours de qualité.

Pour finir, il est important de suivre une hygiène rigoureuse lors de la préparation du menu hebdomadaire BARF de votre chien pour éviter les problèmes de santé.

Acheter les produits indispensables pour faire le menu BARF

Comme énoncé précédemment, un menu BARF est composé de viandes, d’os charnus, d’abat, d’huile (de poisson ou de colza) ainsi que d’un peu de fruits et légumes. Pour ces produits, le mieux est de vous rendre dans l’un des marchés bio proches de chez vous. Ces magasins proposent des produits frais venant de producteurs locaux. À noter que ces producteurs sont majoritairement des agriculteurs et des éleveurs suivant scrupuleusement des méthodes respectueuses de l’environnement et du bien-être des animaux.

Pour information, il est recommandé de ne pas prendre de l’huile d’arachide. En effet, ce produit contient des allergènes qui peuvent nuire à la santé de votre animal de compagnie. En outre, il est conseillé de ne pas mettre de céréales dans un BARF pour chien. Effectivement, certaines espèces de chiens ne supportent pas ces substances, car elles peuvent provoquer des problèmes comme des allergies et des problèmes de flatulences. Pour remplacer les céréales, le mieux est de mélanger des légumes avec un œuf ou avec des produits laitiers.

Pour information, il est conseillé d’utiliser de la viande blanche comme du poulet pour commencer un régime BARF. En effet, la viande de poulet est très digeste, ce qui facilite le changement de diète. Selon les spécialités, pour commencer une alimentation BARF, il est préférable pour le chien d’avoir un régime à base de poulet et de carotte. Cette diète va aider son système digestif à s’adapter progressivement aux changements de régime.

Préparer convenablement le menu BARF de votre chien, chat ou furet

Après avoir pris vos précautions et acheter des ingrédients bio de qualité, il est temps pour vous de passer à l’étape de la préparation. Pour commencer, lavez et découpez les légumes et les fruits (de préférence, éviter d’éplucher les légumes). Ensuite, mixez-les et placez-les dans un bol. Découpez la viande en morceau et mettez-les dans la gamelle du chien. Versez dans la gamelle les os bien charnus, l’huile, les abats et la préparation de légumes. Mélangez le tout puis versez le BARF dans la gamelle du chien.

Sachez que lors du premier repas, il est conseillé de ne pas mettre d’os charnu dans la gamelle, mais uniquement de la viande de poulet, des légumes mixés (de préférence des carottes) et un peu d’huile. Pendant le second repas, la viande doit être remplacée par des os bien charnus. C’est seulement après ces deux repas que le menu BARF complet peut être donné au chien.

Les croquettes industrielles contre l’alimentation BARF

Pour beaucoup de propriétaires, nourrir ses animaux de compagnie avec des croquettes est une pratique horrible. En effet, cela enlève aux animaux la possibilité de découvrir de nouvelles saveurs. Cela dit, les croquettes sont devenues une alimentation à la mode depuis les années 70. Cela est dû aux nombreux avantages indéniables qu’elles offrent.

Toutefois, il ne faut pas oublier que les chiens ou les chats ne sont pas des « croquettivores ». Ce sont des animaux dont les ancêtres chassaient pour survivre. De ce fait, il n’est pas absurde de revenir à une base alimentaire plus adaptée aux animaux de compagnie. Le régime BARF est l’une des méthodes les plus simples pour parvenir à cela.

La qualité des aliments dans le BARF chien, chat et furet

Dans un menu BARF tous les ingrédients sont reconnaissables. De plus, ils sont même propres à la consommation humaine malgré le fait qu’ils sont crus. Ainsi, une diète BARF apporte tous les nutriments indispensables au bien-être de nos animaux. Par contre, dans les croquettes, l’origine des produits utilisés est souvent floue.

En grande partie, les protéines comprises dans les croquettes pour animaux domestiques sont d’origine végétale. Cela vient du fait que ces dernières sont faciles à fabriquer et sont abordables. Seulement, elles contiennent peu d’acide aminé et sont trop riches en amidon.

Pour les protéines animales des croquettes, elles proviennent généralement de carcasse et de déchets. Sans tous les bons morceaux employés pour la consommation humaine, elles sont loin de répondre aux besoins nutritionnels de nos compagnons carnivores. À noter que pour compenser ce manque et attirer l’attention des acheteurs, les industriels incorporent souvent dans les croquettes des additifs de mauvaise qualité ou encore des déchets. Pour masquer ces pratiques, les fabricants ont l’habitude de jouer sur la transparence des compositions des croquettes.

Les nutriments dans le BARF pour nos animaux de compagnie

Dans un régime BARF, tous les ingrédients sont issus de produits de bonne qualité. Ainsi, tous les nutriments renfermés dans la viande musculaire, les abats, les fruits et les légumes sont parfaitement conservés. De ce fait, un menu BARF répond entièrement aux besoins de l’organisme de l’animal que ce soit en termes de vitamines, de minéraux ou encore d’enzymes.

Par contre, pour les croquettes, tous les nutriments présents dans les ingrédients sont mal conservés. Cela vient du fait du processus de fabrication des croquettes. En effet, pour produire des croquettes, les ingrédients sont cuits et compressés, ce qui détruit un grand nombre de nutriments présents dans les aliments. Pour compenser cela, les industriels utilisent souvent des nutriments de synthèse dont la qualité laisse à désirer.

Les conservateurs dans le BARF pour animaux domestiques

Pour les menus BARF, aucun conservateur n’est requis. En effet, pour empêcher que les ingrédients ne se détériorent, il suffit de les mettre dans un sachet sous vide et de le mettre au réfrigérateur. Cela va empêcher la nourriture de s’oxyder et d’être bien préservée. De plus, cette méthode va aussi empêcher les bactéries d’infecter les aliments.

À l’instar du BARF, les croquettes et les autres aliments industriels ont besoin de conservateurs. D’après des études, les produits les plus utilisés pour conserver les croquettes sont le BHA et le BHT. Ces derniers sont nuisibles pour la santé. En effet, ils sont potentiellement cancérigènes. Outre le HA et le BHT, beaucoup de fabricants commencent à se tourner vers un conservateur plus naturel, le tocophérol.

Plus connu sous le nom de vitamine E, cet élément est plus sain pour les animaux de compagnie. Toutefois, les effets de la vitamine E sont assez limités. Effectivement, une fois le paquet ouvert, les croquettes vont s’oxyder au bout de quelques semaines, ce qui risque fortement d’altérer les qualités nutritives des croquettes. En outre, les graisses employées vont également rancir et provoquer des problèmes de santé à l’animal comme des intolérances.

L’amidon dans l'alimentation BARF

L’amidon est l’un des ingrédients principaux de la fabrication des croquettes. En effet, c’est ce produit qui va lier tous les composants entre eux et donner sa texture aux croquettes. Beaucoup d’industriels ont cependant tendance à trop abuser de l’amidon. Cet excès engendre généralement un apport important de glucide pour l’animal. Cela explique le fait que dans certaines marques de croquettes, les glucides représentent la moitié des apports indiqués sur le paquet d’emballage.

Contrairement aux croquettes pour chats et chiens, l’alimentation BARF ne comporte aucun amidon. Et pour cause, malgré les idées reçues, les animaux de compagnie tels que les chiens, les furets et les chats n’ont pas besoin de consommer ces éléments riches en glucides. En effet, nos animaux carburent aux protéines et aux lipides présents dans les aliments qu’ils mangent. Une fois dans leurs organismes, ces nutriments sont transformés en glucide par un procédé appelé néoglucogenèse.

En réalité, il ne faut pas oublier que les animaux de compagnie ont un système digestif différent des humains. Leurs organismes sont incapables d’assimiler correctement les aliments riches en nutriments. De plus, les mets riches en amidon sont souvent la cause de pathologies tels que le diabète et l’obésité. Voilà pourquoi il est important d’acheter du barf et de préparer un menu hebdomadaire naturel sans produits chimiques pour votre chien, votre chat ou votre furet.

L’hygiène bucco-dentaire dans le BARF

En nourrissant un chien ou un chat avec des croquettes, il y a beaucoup de chances qu’il ait des problèmes de dentition. En effet, ces produits favorisent l’apparition des tartres. De ce fait, vous êtes obligé de détartrer et de brosser régulièrement les crocs de votre animal de compagnie pour éviter des troubles de la santé. À noter qu’utiliser des bâtonnets à mâcher risque de provoquer d’autres problèmes. En effet, malgré les publicités, ils contiennent trop d’éléments pouvant nuire à la santé de votre chien.

À l’inverse des croquettes, une alimentation BARF assure une bonne hygiène bucco-dentaire. En effet, comme un menu BARF ne contient aucun amidon, les résidus de viandes, d’abats et de légumes colleront moins aux crocs de votre animal de compagnie. De ce fait, les risques d’apparition de tartres sont faibles. De plus, en machouillant constamment les os charnus du menu BARF, les dents de votre fidèle compagnon seront entièrement nettoyées par l’action du broyage. Cela va également permettre de stimuler votre animal de compagnie et de renforcer ses gencives.

Les avantages et inconvénients de l’alimentation BARF

Depuis que le bio a le vent en poupe, de nombreux propriétaires et éleveurs ont décidé de passer à l’alimentation BARF. Cette diète, élaborée par le docteur Ian Billinghurst en 1993, consiste à nourrir plus sainement les animaux de compagnie. D’après ce dernier, la nourriture industrielle ne serait pas appropriée pour nos fidèles compagnons. En effet, ces mets sont à l’origine de plusieurs problèmes de santé tels que l’obésité et le diabète.

Ils sont aussi la cause des troubles de la croissance et de la reproduction des animaux de compagnie. Avec le BARF, l’animal a plus de chance d’être en pleine forme et d’avoir une musculature parfaite ainsi qu’un magnifique pelage. Si ce régime est tant apprécié et vanté par tous, qu’en est-il vraiment de ces avantages et de ces inconvénients ?

Les avantages de l'alimentation BARF

Un BARF bien équilibré a le mérite de combler les besoins nutritionnels de votre animal de compagnie. Facile à digérer, il permet à votre compagnon de produire des selles moins malodorantes et moins volumineuses. De plus, comme ce menu ne contient presque aucun amidon, il réduit les risques pour l’animal de contracter des maladies. À noter que cette diète convient parfaitement aux animaux s’ouvrant de diabète et de cancer.

Comme la composition du BARF comporte de la viande crue et des os bien charnus, votre animal va avoir une bonne hygiène bucco-dentaire. En effet, manger ces aliments force votre chien, votre chat ou votre furet à faire des efforts de mastication. Ainsi, en machouillant ces mets, un effet brosse à dents se produit, ce qui aide votre fidèle compagnon à avoir de belles dents sans presque aucun tartre. À l’instar du BARF, en mangeant des croquettes, votre chien, par exemple, risque d’avaler tout rond la nourriture sans la mâcher correctement. Cela provoque souvent des problèmes de transits.

Contrairement aux croquettes qui sont bourrées de colorants et d’additifs pour séduire les animaux de compagnie, un menu BARF est complètement composé d’ingrédients naturels. Ces derniers attirent naturellement l’attention de nos animaux de compagnie, car ils sont très appelants. Une diète BARF convient donc aux animaux qui refusent souvent les produits industriels tels que les pâtés et les croquettes.

Au delà des bénéfices énoncés précédemment, le BARF possède également l’avantage d’être adapté à presque tous les animaux de tout âge. En effet, les chiots de moins de 8 semaines ne peuvent pas encore manger les ingrédients du menu BARF. À noter que la diète BARF est complètement adaptée pour les chiennes en période de gestation ou de lactation. Cela dit, un suivi régulier est nécessaire pour adapter les rations en fonction des besoins de l’animal.

En outre, l’alimentation BARF est entièrement conçu pour répondre aux besoins de votre animal de compagnie. Effectivement, dans un menu BARF, tous les ingrédients sont bien équilibrés pour bien rassasier votre animal. Cela est dû au fait qu‘en nombre de calories égales, une diète BARF occupe une place plus importante dans l’estomac de l’animal que les croquettes. De plus, en passant par une alimentation BARF, la ration journalière de l’animal peut également être augmentée sans aucun danger. Ainsi, une diète BARF est complètement adaptée aux chiens de natures voraces tels que le Beagle et le Labrador.

Les rares inconvénients de l'alimentation BARF pour chiots et chatons

Comme toute chose sur cette planète, le BARF possède aussi de mauvais côtés. L’un des grands inconvénients du BARF est son prix. En effet, les ingrédients essentiels à ce régime coûtent largement plus que des croquettes, voire même plus qu’une ration ménagère. Ce facteur est d’autant plus contraignant si vous possédez un animal de grande taille qui a besoin d’une ration journalière assez élevée. Il est cependant possible de réduire les coûts du BARF en dénichant des solutions d’approvisionnement.

Pour cela, il suffit de faire des arrangements avec le volailler ou le boucher du quartier. Effectivement, en discutant avec ces personnes, vous pouvez acheter à bas prix les viandes dont la date de péremption est proche. Vous avez également la possibilité de vous rendre dans les abattoirs qui autorisent la vente aux particuliers pour vous approvisionner. À noter que vous pouvez aussi adhérer à une association BARF pour négocier des achats en groupes auprès de fournisseurs de viande pour les zoos. Cela vous permettra de faire quelques économies.

Mis à part le prix, le risque sanitaire figure aussi l’un des horribles côtés de l’alimentation BARF. En effet, comme la viande BARF pour chien et chat n’est pas cuite, les bactéries pathogènes et les parasites ne sont pas éliminés. Ainsi, il y a une grande chance que votre animal souffre de parasitose ou d’une intoxication alimentaire. À noter cependant que ce risque peut être contrôlé en maintenant une bonne hygiène lors de la préparation du menu BARF. Vermifuger régulièrement l’animal est également un moyen d’empêcher les risques de parasitoses.

Contrairement aux croquettes toute prêtes, le BARF nécessite un temps de préparation. Ainsi, si vous êtes pressé, vous ne pourrez pas établir un menu BARF complet et équilibré pour votre animal de compagnie. De ce fait, vous risquez de mettre en péril votre fidèle compagnon. Pour pallier à ce problème de temps, vous pouvez préparer d’avance la diète BARF et le congeler.

Outre les inconvénients énoncés précédemment, le BARF possède également un problème en termes de connaissance. Pour faire simple, de nombreux propriétaires qui se lancent dans le BARF ont tendance à élaborer des menus sans consulter l’avis d’un professionnel. Cela provoque souvent des troubles de santé chez l’animal, car les risques d’excès de nutriment sont élevés. Pour éviter ces problèmes, il est conseillé de toujours faire appel à un spécialiste pour établir une diète BARF adaptée aux besoins de votre chat ou de votre chien.

L’un des problèmes de l’alimentation BARF est le stockage des ingrédients. En effet, en nourrissant votre animal de compagnie avec le BARF, vous êtes obligé de stocker une grande quantité de viande dans votre réfrigérateur. De ce fait, vous aurez moins d’espace pour ranger vos courses. En outre, les viandes doivent toujours être congelées pour éviter les infections bactériennes ou altérer la qualité du produit.

Comment se lancer dans l’alimentation BARF

Après avoir vu tous les avantages du régime BARF, vous êtes décidé à employer cette diète pour votre chien. Si vous êtes réellement préparé, sachez qu’il existe deux moyens assez simples pour débuter dans le BARF sans prendre de risque.

Alimentation barf à préparer soi-même

La première solution est de préparer soi-même une alimentation BARF. Cette démarche n’est pas trop compliquée. Il suffit de suivre quelques astuces et le tour est joué.

Pour commencer, il faut que vous consultiez un spécialiste pour déterminer le type de menu BARF adapté à votre animal de compagnie. En effet, la composition d’un menu varie en fonction de l’animal. En général, un régime BARF est composé de 50 % de viande (escalope) de 40 % d’os bien charnus et de 10 % d’abats. À noter que des légumes peuvent être ajoutés dans le menu. Cela dit, cette composition convient uniquement aux chiens. En effet, les chats et les furets sont des carnivores stricts. De ce fait, ils n’ont pas besoin de consommer des légumes ou des fruits.

Après avoir déterminé le menu équilibré, il faut que vous estimiez la ration adaptée à votre fidèle compagnon. D’après les professionnels, la quantité de viande recommandée pour un chien adulte est à 3 % de son poids. Pour un chiot, la base recommandée est de 6 % de son poids. Gardez seulement en tête que seuls les chiots de 8 semaines et plus peuvent passer à une diète BARF. Il est aussi à noter que ce taux de rationnement peut changer en fonction de certains critères comme les pathologies et les activités de l’animal. Pour trouver le taux de rationnement adéquat, il est toujours préférable de demander l’avis de votre vétérinaire.

Une fois toutes les précautions prises, il est temps pour vous de sélectionner les ingrédients pour préparer un menu BARF. L’un des ingrédients les plus importants du BARF est la viande. Celle-ci doit être sélectionnée avec précaution pour assurer la qualité du BARF. À noter que pour débiter le régime BARF, le mieux est de prendre de la viande blanche tel que la volaille.

Cette dernière est facile à digérer pour l’animal, ce qui facilite la transition « croquettes-viandes crues ». L’huile est aussi un ingrédient principal du BARF. Elle va apporter à l’organisme de votre animal les acides gras essentiels à son bien-être comme l’oméga 3 et l’oméga 6. À noter que vous pouvez utiliser des légumes et des algues si votre BARF est destiné à un chien. De plus, vous avez la possibilité d’ajouter un œuf à votre diète seulement une fois par semaine.

Une fois les ingrédients obtenus, il ne vous reste plus qu’à préparer la gamelle de votre animal de compagnie pour le mettre au régime BARF. Pour information, il est préférable de mixer les légumes pour inciter l’animal à consommer tous les ingrédients présents dans la gamelle. En outre, faites jeûner votre animal pendant 24 heures pour faciliter la transition.

Où acheter du barf pour chien et chat : liste les pros sur le web.

L’autre méthode pour se lancer dans l’alimentation BARF est de commander un menu hebdomadaire BARF chien, chat ou furet auprès de professionnels. Il existe plusieurs sites web spécialisés dans le BARF comme :

Le prix de l’alimentation BARF

L’alimentation BARF séduit aujourd’hui de plus en plus de particuliers de par les bienfaits qu’il offre à aux animaux. Cela dit, d’autres ne sont pas encore séduits par ce régime tout droit venu de l’Australie. Et pour cause, ce mode d’alimentation est jugé plus cher que la ration ménagère. Il faut investir dans de la viande, des légumes et des fruits. Au final, l’on ne paie pas vraiment plus cher que ce que l’on paie pour soi quand on veut adopter un régime sain.

Notre plus fidèle compagnon a aussi droit au meilleur pour son bien-être et cela pèse amplement sur la balance. Comptez par exemple 1 kg de poulet pour environ 3 € et des légumes à 1 € environ le kilo. Au total, la somme s’élève à près de 4 € par course. N’oubliez pas cependant que votre animal ne terminera pas toute cette nourriture en un jour. En effet, il est nécessaire de le rationner en fonction du poids de votre compagnon.

Un chien de 30 kg a par exemple, besoin de 585 g de viande et 325 g de légume. Sa consommation journalière s’élèvera donc à environ 2 €. Vous l’aurez donc compris, si vous avez un chien plus petit, le coût sera moins élevé. Sur le marché, vous trouverez également d’autres solutions BARF complète. En effet, il existe des menus hebdomadaires barf pour chien, chat et furet qui vous épargneront la préparation des aliments.

Comment passer à l’alimentation BARF : Les Conseils de Priminstinct

Combien de temps dur la transition ?

La transition peut se définir comme une période charnière entre l’ancienne et la nouvelle alimentation. Dans le cas présent, il s’agit du passage du régime composé de croquettes au régime cru ou BARF. Cette étape est importante pour adapter le système digestif de l’animal à son nouveau régime.

Quand démarrer l'alimentation BARF de son chat et chien ?

De par tous les avantages qu’offre l’alimentation BARF, il est idéal de la commencer le plus tôt possible. En effet, chiots, chatons et furetons peuvent profiter de ces régimes aux mille vertus après leur sevrage. Vos petits compagnons peuvent aussi en bénéficier à l’âge adulte. En effet, l’animal a la possibilité de se lancer dans ces régimes à n’importe quel stade de sa vie.

Assurez-vous seulement de faire une bonne transition entre le régime classique et celui-ci. En effet, sans cette transition, l’animal peut présenter des troubles digestifs se traduisant par des diarrhées ou des vomissements. La diarrhée est, entre autres, causée par la mauvaise assimilation de la nourriture. La flore intestinale a besoin d’une certaine accoutumance pour bien absorber les nutriments.

Dans le cas où ces derniers ne sont pas assimilés, ils passent directement dans le gros intestin pour ensuite récupérer de l’eau dans le colon. C’est donc ainsi que votre petit protégé a des selles molles, voire liquides. Dans d’autres cas, les nutriments non assimilés ne passent pas par le gros intestin. Ils remontent plutôt pour être expulsés sous forme de vomis.

Ne pas faire de transition alimentaire, ce serait également faire courir un risque d’intolérance alimentaire à votre compagnon la bête. Sa flore intestinale sera exposée à un dérèglement qui, à long terme, pourrait provoquer une dégradation de la paroi intestinale. Il est sans rappeler que cette dernière est essentielle à la bonne digestion et à l’absorption des nutriments présents dans les aliments, notamment des protéines animales.

C’est souvent à cause d’une mauvaise transition que l’animale devient intolérante à certaines viandes. Pourtant, les aliments carnés sont primordiaux dans le régime qu’est le BARF. En outre, à cause du changement brusque, votre compagnon peut aussi refuser de manger. C’est plus souvent le cas chez les chats que chez les chiens et les furets. La plupart du temps, ce petit désagrément s’arrange quand la transition est bien respectée. Faites donc preuve de patience.

La mise en place du régime BARF nécessite environ 1 mois que ce soit pour le chien, le furet ou encore le chat. N’oubliez pas que le régime BARF comprend des aliments solides comme les os. Ce sont des aliments qui prennent beaucoup de temps à se dissoudre dans l’estomac. Lors de la transition, la flore intestinale s’acidifie au fur et à mesure afin de mieux les digérer. Il en va de même pour les aliments crus en général. Ceux-ci restent un moment dans le système digestif avant de passer dans l’organisme.

Comment faire une bonne transition vers l'alimentation BARF ?

Vous l’aurez donc compris, une transition ne doit pas être faite à tort et à travers. Il ne faut surtout pas faire l’erreur de mélanger un menu BARF et une ration ménagère dans la même gamelle. Les croquettes et les aliments crus n’ont certainement pas la même durée de digestion, ce qui peut provoquer des troubles digestifs chez votre animale. Lors d’une transition, il vaut mieux les séparer en 2 repas distincts. En outre, il est conseillé de commencer avec des aliments relativement faciles à digérer. La volaille en est un bon exemple. Petit à petit, vous pouvez poursuivre avec de la viande, des abats et enfin les os charnus.

Au début du régime, sachez qu’il est tout à fait normal de constater des selles molles ou plus petites. Après tout, le système digestif de votre petit compagnon subit une toute nouvelle expérience. Laissez-lui le temps de s’y faire. Tout reviendra à la normale après quelques semaines. Pour accélérer le processus, vous pouvez quand même faire suivre une cure de probiotique à votre chat, chien ou furet. Cela permettra de renforcer son transit et donc de mouler plus rapidement ses selles.

Avant de commencer une transition, il est nécessaire que votre compagnon puisse totalement digérer son repas ménager avant de passer au BARF. Cela permettra à son système digestif d’entamer plus sainement le régime. Chez le chien, il faut attendre 24 h pour que les dernières croquettes soient complètement digérées. Chez le chat et le furet, la digestion prend moins de temps. Vous pouvez procéder à l’introduction dès le lendemain de la dernière ration ménagère.

Quel menu hebdomadaire BARF chien, chat ou furet proposer ?

Priminstinct propose des menus barf complet tout à fait adaptés à la transition de votre chien, chat ou furet. Les menus hebdomadaires barf chien, chat et furet sont composés de manière à ce que le système digestif de votre petit s’accommode au passage de l’alimentation aux croquettes ou aux pâtés à l’alimentation crue. En outre, sachez que chaque portion proposée par Priminstinct a été spécifiquement étudiée pour répondre aux besoins nutritionnels journaliers de votre animal.

Nous avons sélectionné le meilleur des ingrédients naturels pour le bien-être de votre petit protégé. Nos produits sont exempts de conservateur, dOGM et dadditif. De plus, nous utilisons exclusivement des produits français pour élaborer nos menus. Viandes et légumes sont minutieusement préparés dans nos ateliers sis dans le Sud-Ouest de la France.

Acheter du barf pour chat chez Priminstinct

Pour le barf des chats, Priminstict a prévu un menu essentiellement composé de dinde, de poulet et d’huile de saumon. Le tout a tout naturellement été rationné pour une durée de 4 semaines, le temps recommandé pour bien accommoder le système digestif de votre matou. Pour les 2 premières semaines, viande de poulet frais, huile de saumon et huile de lin pressée à froid sont à la carte. À cela s’ajoutent des abats de dinde pour la troisième semaine. Enfin, pour la 4è semaine, les ailes de poulet rejoignent les composants de la gamelle de votre chat. Découvrez nos formules découverte et nos menus complets barf chats et chatons en cliquant sur le lien ci-dessous.

Acheter du barf pour chien depuis la boutique en ligne de Priminstinct

Priminstinct a aussi pensé au barf pour chiens. Au menu, vous trouverez de la dinde, du poulet, des carottes, de l’huile de saumon et de l’huile de lin. Le tout est bien sûr rationné pour 4 semaines. Lors des 2 premières semaines, votre toutou aura droit à de la viande de poulet frais, de la purée de carottes crues ainsi que de l’huile.

Cette dernière permet d’apporter tous les acides gras nécessaires à l’absorption de certains nutriments essentiels. Pour la 3è semaine, des cuisses ou des ailes de poulet sont prévues au menu. Pour terminer la transition en beauté, des abats sont ajoutés à la sélection. Découvrez nos formules découverte et nos menus complets barf chien en cliquant sur le lien ci-dessous.

Acheter du barf pour les furets

Le barf pour furets est également disponible chez Priminstinct. Leur menu est principalement composé de viande de dinde, de viande de poulet, d’huile de lin et de l’huile de saumon. Découvrez nos formules découverte et nos menus complets barf furet en cliquant sur le lien ci-dessous.

Contactez-nous