Qu'est ce que le BARF pour chiens ?

Qu'est ce que le barf pour chiens et chiots chez Priminstinct

Alternatif à l’alimentation industrielle, le BARF pour chiens est un régime qui consiste à nourrir plus sainement ses animaux de compagnie et plus précisément dans notre cas, les chiots et les chiens.

Le BARF chien, c’est quoi ?

Le BARF ou Biologically Appropriate Raw Food est un régime alimentaire qui fut inventé dans les années 90 par un vétérinaire australien, le docteur Ian Billinghurst.

Le BARF, qu’est-ce que c’est ?

Le BARF est une diète spécialement conçue pour les chats, les chiens et les furets. Il consiste à nourrir les animaux de compagnie avec des gamelles composées de viande, de légumes, d’huile, d’os charnus et d’abats. La différence de cette diète avec les autres régimes pour animaux est que la majorité des ingrédients utilisés sont entièrement crus. Ainsi, vos compagnons à quatre pattes ont plus de chance de consommer des mets qui se rapprochent des proies que les animaux sauvages ont l’habitude de manger.

Cette diète a vu le jour suite à l’augmentation constante de problèmes liés à l’alimentation industrielle surtout suite à l’essor des croquettes pour animaux. En effet, le docteur Ian Billinghurst a commencé à remettre en question ce mode alimentaire qui, d’après lui, contient trop de céréales. Ces nourritures pour animaux sont à l’origine de plusieurs pathologies comme la baisse de fertilité, les allergies diverses, les hépatites, les affections rénales, les cancers et les problèmes de croissance. De plus, elles ne sont pas adaptées aux systèmes digestifs de nos petits compagnons, ce qui favorise l’apparition des problèmes digestifs.

Même si les recherches du docteur Ian Billinghurst sont très intéressantes, il a fallu attendre les résultats des recherches du docteur vétérinaire Tom Lonsdale pour que le BARF prenne de l’importance et soit reconnu à sa juste valeur. En effet, les études menées par ce vétérinaire ont permis de créer un menu complètement équilibré pour les chiens et les autres animaux de compagnie.

Historique et progression du BARF en France

Personne ne sait avec exactitude quand le BARF a été introduit en France. Cela dit, il fut moins accueilli par les Français que par les pays anglo-saxons. En effet, ces contrées ont rapidement adopté ce style de régime pour leurs animaux de compagnie.

Les raisons qui ont poussé la majorité des ménages de l’hexagone à ne pas accepter cette diète sont assez simples :

– Depuis que les croquettes sont pointées du doigt par les défenseurs des animaux, de nombreuses entreprises alimentaires canines ont redoublé d’efforts pour produire des croquettes saines pour les chiens. Ces derniers sont élaborés avec des ingrédients capables d’offrir divers bienfaits comme la consolidation des os, la limitation de l’apparition du tartre ou encore l’amélioration de la digestion.

– Les croquettes offrent également l’avantage d’être facile à conserver. En effet, ces produits sont secs, ce qui les empêche de pourrir facilement. Ainsi, vous pouvez les garder dans leur boîte pendant plusieurs mois sans aucun problème. De plus, leur emballage vous offre la possibilité de les transporter n’importe où en toute facilité.

– Mis à part la facilité de transport et la durée de conservation élevée, les croquettes possèdent aussi l’avantage d’être facile à rationner. En effet, chaque paquet contient des doseurs qui vous permettent de déterminer la quantité adaptée à votre animal de compagnie.

– Par rapport au BARF, les croquettes sont abordables et offrent un gain de temps intéressant, surtout pour les personnes qui ont des journées chargées.

À cause de ces avantages, très peu de personnes sont intéressées par le BARF en France. Toutefois, la tendance s’est peu à peu renversée avec le temps. En effet, avec l’apparition des associations sur le BARF, beaucoup de propriétaires se sont penchés sur les inconvénients des croquettes. Effectivement, ces produits contiennent trop de glucides qui sont la source de divers problèmes de santé, dont le surpoids. Ils ont également un faible apport en protéine animale et en oméga-3. Ainsi, des carences peuvent apparaître et altérer le bien-être de vos chiens. En outre, les propriétaires se sont rendu compte que les chiens ne sont pas des « croquettivores ».

Le barf pour chiens l’alimentation canine méconnue des français

Le BARF est resté un régime méconnu des Français à cause de quelques idées reçues. En effet, beaucoup pensent que donner de la viande crue aux chiens les rend agressifs. Cela est entièrement faux, car l’agressivité des chiens est due à d’autres facteurs et non à leurs alimentations. Et pour cause, les milliers de personnes qui se sont lancées dans cette diète n’ont rencontré aucun problème avec leurs animaux de compagnie. D’ailleurs, il ne faut pas oublier que les animaux qui mordent chaque année de nombreux individus sont nourris aux croquettes et pourtant, personne ne peut affirmer que les croquettes rendent les chiens agressifs.

Plusieurs personnes pensent aussi que le BARF est dangereux pour la santé de l’animal. Cette idée est due au fait que la plupart des ingrédients de cette diète sont crus. Pourtant, il ne faut pas oublier que les chiens sont naturellement équipés pour consommer des aliments crus. Leurs intestins courts leur permettent de faire transiter rapidement les mets qu’ils mangent. De plus, leurs flores intestinales abritent des microbiotes très agressifs qui éliminent sans problème de nombreux parasites.

À titre d’information, la consommation des os crus est également bénéfique pour les chiens. En effet, ceux-ci contiennent la majorité des minéraux essentiels à leur bien-être. En outre, ils sont souples et se broient plus facilement. Ainsi, ils présentent moins de risque pour la santé de l’animal. À noter que les os qui sont cuits sont largement plus dangereux pour les chiens que les os crus. En effet, une fois cuits, ces aliments se cassent très facilement en petits morceaux pointus qui peuvent provoquer des perforations de l’intestin, de l’estomac ou encore de l’œsophage.

Mis à part les idées reçues, l’un des éléments qui démontrent que les Français ne connaissent pas grand-chose au BARF est l’augmentation des problèmes liées à ce régime. En effet, plusieurs personnes se lancent bêtement dans cette diète sans s’informer correctement sur les règles à respecter. Résultat, beaucoup d’animaux se retrouvent chez les vétérinaires avec divers maux comme des troubles de la digestion ou encore des problèmes graves de surpoids.

Quand débuter le BARF pour son chien ?

Techniquement, il n’y a pas d’âge requis pour débuter un régime BARF. Que vous ayez un chiot ou un chien adulte, vous pouvez lui donner un régime BARF quand vous le souhaitez. Cependant, il faut que vous sachiez qu’une diète BARF doit se faire uniquement si vous êtes prête et dévouée à changer le mode alimentaire de votre animal de compagnie. Le passage de l’alimentation industriel vers le BARF doit se faire progressivement. Qui plus est, préparer un menu BARF nécessite du temps. Si vous êtes prête pour cette diète, sachez que vous pouvez débuter le régime BARF à tout moment. Toutefois, il faut que vous respectiez quelques règles de base. N’oubliez pas de consulter un vétérinaire tout au long de la période de transition pour éviter de mettre en danger inutilement votre chien.

Tout d’abord, il faut que vous fassiez jeûner votre chien. Cette méthode a été avancée par le docteur Lonsdale pour faciliter le changement de diète. Le temps de digestion des croquettes est différent de celui des aliments crus. Un jeûne de 24 heures permet d’évacuer tous les éléments présents dans le système digestif afin de faciliter le passage croquettes/viandes crues. De plus, cette privation va favoriser l’hyperacidité gastrique de votre animal de compagnie, ce qui va simplifier la digestion des aliments crus. À noter que ce jeûne est fortement déconseillé pour les chiots, les seniors, les femelles gestantes et les animaux en mauvaise santé.

Une fois le jeûne achevé, il faut que vous donniez une gamelle bien remplie à votre chien. La quantité d’aliments présents dans le bol doit être définie en fonction de l’âge et du poids du chien. Généralement, la ration est de 3 % du poids de l’animal pour un chien adulte et 6 % du poids pour un chiot. Par exemple, pour un chien de 20 kg, la gamelle doit être composée de 0,6 kg de menu BARF lors d’un repas.

Une gamelle BARF doit être généralement constituée de 40 % de viande, de 40 % d’os charnus, de 10 % d’abats et de 10 % de fruits et de légumes mixés. Pour commencer, vous n’allez pas tout de suite adopter ce menu. Comme énoncé précédemment, vous devez changer petit à petit le régime de votre fidèle compagnon. Ainsi, pour débuter un menu BARF, vous allez uniquement donner de la viande blanche (du poulet ou de la dinde) avec un peu d’huile de poisson et de la purée de carottes à votre chien pendant 7 jours. Pendant cette semaine, vous devez surveiller en permanence la selle de votre chien. Bien que cela paraisse rebutant, cette méthode permet de savoir si votre compagnon supporte le changement de régime ou non. En général, les selles vont être molles, non moulées et glaireuses pendant quelque temps avant de se stabiliser. Une fois qu’elles sont revenues à la normale, vous pouvez donner des os charnus à votre chien. Là encore, il faut que ce soit du poulet (aile, cou ou cuisse) et la dose doit être augmentée progressivement. Le plus judicieux est d’opter pour la règle des tiers, c’est-à-dire 1/3 de la ration normale d’os au début puis augmenter à 2/3 et ainsi de suite.

Dès que l‘animal commence à s’habituer au menu d’introduction du BARF, il est temps pour vous de passer à l’étape supérieure, c’est-à-dire l’admission de diverses variétés de viandes et de légumes dans la gamelle. Tout comme pour le menu d’introduction, ce changement doit se faire progressivement et non brusquement pour éviter des problèmes de santé. Pour la viande, le mieux est de passer des mets les plus digestes à ceux qui le sont moins : tout d’abord les volailles, puis le porc, l’agneau, le veau, le poisson, le bœuf et en dernier, le gibier. Pour les légumes et les fruits, il est préférable de les introduire un par un pour déceler d’éventuelles intolérances. Tout comme nous, nos animaux de compagnie ne peuvent pas supporter certains légumes.

À titre indicatif, un chiot ne peut commencer un menu BARF que s’il est âgé de 6 mois ou plus. C’est à partir de 6 mois que le système digestif du chiot peut supporter cette diète sans problème. Pour éviter de prendre des risques, le plus judicieux est de respecter quelques règles. Il est recommandé de faire sauter un repas au chiot avant de débuter le régime pour un meilleur résultat. Au lieu d’utiliser uniquement des carottes comme pour le menu d’introduction pour chien adulte, le plus judicieux est de faire un mélange de 50 % de légumes à feuilles (salade, pissenlit…) et de 50 % de légumes racines (carottes, bulbe de fenouil…). Faites seulement attention à bien vous informer sur les légumes adaptés aux chiens pour ne pas commettre des bêtises irréparables.

Pour information, pendant la période de transition croquettes/viandes crues, il est fortement déconseillé de mélanger le menu BARF avec des croquettes. Cela risque fortement de nuire au bien-être de votre fidèle compagnon. La période d’adaptation au régime BARF peut varier entre 3 à 6 mois. Une fois ce délai achevé, l’organisme de votre animal de compagnie sera amplement adapté à la consommation de viande crue.

Les os utilisés dans le menu BARF doivent être adaptés à la taille de votre animal de compagnie. Effectivement, des os de grande taille peuvent nuire à sa santé. Vous pouvez, cependant, lui en donner uniquement pour le divertir. Sachez également que lorsque vous allez débuter le régime BARF, vous n’êtes pas obligé de mesurer au milligramme près tous les ingrédients que vous allez mettre dans la gamelle. Vous pouvez juste faire des ajustements par repas. En guise d’exemple, si la ration de viande pour le menu BARF de votre chien doit être 250 grammes, mais que vous n’avez que 200 g de viande en main, vous pouvez lui donner la viande et augmenter la ration suivante de 50 g pour éviter les carences. À noter qu’il n’y a pas de règle universelle pour mesurer le poids de chaque ingrédient composant le menu BARF. Ainsi, consultez votre vétérinaire pour estimer les quantités idéales à votre animal de compagnie.

Barf pour chien, quels légumes pour cette alimentation canine ?

Dans le menu BARF, les légumes jouent un rôle indéniable pour le bien-être de nos animaux de compagnie. Ils leur apportent divers nutriments essentiels à leurs organismes. Cependant, il faut les choisir avec précaution pour éviter les intolérances et autres maladies.

 

Les différents légumes adaptés au menu BARF

Il existe plusieurs types de légumes adaptés au menu BARF. Certains peuvent être consommés crus tandis que d’autres doivent être cuits. En premier, il y a les légumes feuilles dont :

– l’asperge (cuite)
– la blette ou bette (cuite)
– le céleri blanc (cru)
– le chou chinois (cru)
– les choux de Bruxelles (cuits)
– le chou vert ou rouge (cuit)
– le cresson (cru)
– l’endive (crue)
– l’épinard (cru)
– le fenouil (cru)
– la mâche (crue)
– la roquette (cru)
– les salades vertes telles que la laitue (crue)

En second, il y a les légumes racines dont :

– la carotte (crue)
– le céleri-rave (cuit)
– le chou-rave (cru)
– le gingembre (cru)
– le navet et le rutabaga (crus)
– le panais (cru)
– le poireau (cru)
– le radis (cru)
– le salsifis et la scorsonère (crus)
– le topinambour (cru)

Pour finir, il y a les légumes fruits, graines et fleurs dont

– l’artichaut (cuit)
– l’aubergine (cuite)
– le brocoli (cru)
– le chou-fleur (cru)
– la citrouille et le potiron (crus)
– le concombre (cru)
– la courge (crue)
– la courgette et le pâtisson (crus)
– les haricots verts (cuits)

 

Pourquoi privilégier ces légumes dans l’alimentation barf des chiens ?

Chaque légume sélectionné pour un menu BARF possède ses propriétés et ses apports nutritionnels. Certains doivent être donnés cuits et en petite quantité pour éviter les problèmes de santé. L’asperge est riche en antioxydants et contient des fructo-oligosaccharides, des substances réputées pour leur effet prébiotique qui favorise l’absorption des minéraux. Elle a également de l’asparagine, un stimulant qui aide dans l’élimination rénale des déchets. Elle doit être donnée en petite quantité, car elle possède un effet diurétique.

La blette est très riche en fer, en magnésium et en vitamines A et K. Elle contient également divers nutriments. À cause de sa très forte teneur en potassium, elle doit être donnée en faible quantité. Le céleri blanc peut être donné à quantité souhaitée au chien. Il est riche en antioxydants et possède des polyacétylènes, des substances aux propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes.

Le chou chinois est un aliment riche en antioxydants et en minéraux. Malheureusement, il possède des effets diurétiques, ce qui fait qu’il doit être donné à petite quantité au chien. Les choux de Bruxelles, tout comme le chou vert, sont des crucifères, des aliments fermentescibles. Ils ne peuvent être consommés qu’à très faible quantité par le chien. En dépit de cet inconvénient, ce mets est riche en vitamines et en minéraux.

Le cresson aide à avoir un bon pelage et favorise la digestion. De plus, il possède une action antianémique. Cependant, cet aliment a des propriétés diurétiques et dépuratives générales, ce qui fait qu’il doit être donné à faible quantité au chien. L’endive est un mets qui facilite l’épuration rénale. Elle possède un fort apport en potassium et en sodium, ce qui fait qu’elle a des propriétés diurétiques. Ainsi, elle doit être donnée en petite quantité.

L’épinard est un mets riche en acide oxalique. Il doit être donné en quantité réduite et mélangé avec d’autres légumes pour éviter des problèmes. Malgré cet inconvénient, cet aliment est riche en fibres et possède des propriétés anti-inflammatoires. Le fenouil est un aliment connu pour ses propriétés digestives, son action antibactérienne et anti-inflammatoire. Il est riche en antioxydants et aide à traiter les troubles buccaux.

La mâche et les salades vertes sont des légumes réputés pour être riches en antioxydant. La roquette est une plante riche en antioxydants. Cependant, elle contient de l’acide oxalique, ce qui fait qu’elle doit être donnée à faible quantité. La carotte et le panais sont des plantes riches en fibres et en antioxydants.

Le chou-rave, le navet et le rutabaga sont des aliments fermentescibles. Ils doivent être consommés à faible quantité par le chien. Côté bienfait, ces mets sont riches en antioxydants et en oligo-éléments. Le céleri-rave est un produit très riche en vitamine K. Il possède également une forte teneur en sodium, ce qui fait que sa consommation par l’animal doit être faible.

Le gingembre est un légume réputé pour soulager les troubles digestifs. Il est très riche en antioxydants et possède des propriétés anti-inflammatoires. Le poireau est un légume qu’il faut éviter de donner seul et en grande quantité à votre animal, car il est riche en acide oxalique. En dépit de ce fait, cet aliment contient beaucoup de vitamines et divers oligo-éléments.

Le radis est un produit connu pour être riche en vitamine C et en antioxydants. Cependant, il peut irriter le système digestif de votre compagnon, ce qui fait qu’il doit être donné à très faible quantité. Le salsifis, la scorsonère et le topinambour sont des aliments qui contiennent des fructanes, des glucides qui stimulent la croissance des bonnes bactéries et réduisent le nombre d’espèces nuisibles dans la flore intestinale de l’animal. Toutefois, ces plantes sont très riches en potassium. Elles doivent être données en petite quantité.

L’artichaut est un légume réputé pour sa richesse en fibre, en oligo-éléments et en glucide. Il favorise la production de bonne bactérie dans la flore intestinale. Toutefois, cet aliment ne doit être donné que périodiquement et à faible quantité à votre chien. Le brocoli et le chou-fleur font partie des aliments fermentescibles qui ne peuvent être donnés qu’à faible quantité. Ils sont riches en antioxydant et en vitamines C.

L’aubergine est une plante de la famille des solanacées qui ne peut être donnée qu’à petite quantité. Elle contient des alcaloïdes qui la rendent toxique si elle est consommée crue. Elle est riche en fibres, en antioxydants et en minéraux. La citrouille et le potiron sont des aliments réputés pour être très riches en fibre et en antioxydants. Ils aident à lutter contre la constipation.

Le concombre, la courgette et le pâtisson sont des légumes riches en eau. Ils favorisent la satiété. Ils sont connus pour être riches en antioxydants. La courge est un légume qui aide à lutter contre la constipation grâce à sa forte teneur en fibre. Ses graines peuvent être utilisées comme vermifuge naturel.

Les haricots verts sont des produits riches en fibres et contiennent divers nutriments. Ils peuvent provoquer des ballonnements. Ils doivent être donnés à faible quantité.

BARF pour chien, les viandes conseillées

Les viandes les plus utilisées pour le barf des chiens

Prenant une place importante dans l’alimentation BARF pour chien, la viande est un ingrédient à choisir avec soin. D’une manière générale, toute viande propre à la consommation humaine peut être donnée au chien. Il est quand même conseillé d’en privilégier certains types. Les viandes trop grasses sont bien évidemment à bannir afin d’éviter l’obésité de votre compagnon la bête. 

Faisant partie des viandes blanches, le blanc de dinde est un ingrédient qui s’intégrera facilement dans le menu BARF de votre chien. Peu calorique, mais très nourrissante, cette viande lui offrira une bonne dose de vitamine B, de protéines et de calcium. À titre indicatif, dans 100 g de blanc de dinde, on trouve environ 24 g de protéines, 8 mg de calcium et 0,52 mg de vitamine B12. Il est bon de savoir que la vitamine B12 est essentielle pour la formation de globule rouge, ce qui ne peut qu’être bénéfique pour la circulation sanguine de votre animal de compagnie.

Vous pouvez aussi opter pour du blanc de poulet pour composer les menus BARF de votre chien. C’est une viande légèrement plus calorique que le blanc de dinde. On compte environ 100 Kcal pour ce dernier contre 121  Kcal pour le blanc de poulet. Cette comparaison est faite sur une portion de 100 g de viande. En ce qui concerne les protéines, le blanc de poulet est plus riche par rapport au blanc de dinde. En effet, 100 g de blanc de poulet contient environ 26 g de protéines. En outre, cette viande contient une quantité intéressante de vitamine B bien que celle-ci ne soit pas aussi riche que celle du blanc de dinde. Sachez que le poulet est une viande très digeste. Celui-ci est particulièrement recommandé pour introduire les menus BARF dans l’alimentation de votre animal.

Parmi les viandes blanches, le lapin est un ingrédient de choix qui ravira les papilles de votre chien. Ce dernier s’en lèchera même les babines. Le lapin n’est pas seulement intéressant de par son goût. Il apporte aussi des nutriments essentiels à votre compagnon. Cette viande contient, entre autres, de la vitamine E, du magnésium et du potassium.

Afin de varier le menu, vous pouvez opter pour du canard, ce n’est pas de la viande blanche à proprement parlé vu qu’il contient une quantité de fer assez importante, environ 5 mg pour 100 g. La viande de lapin compte, en comparaison, à peu près de 2 mg. Il est bon de noter que le fer tient une place importante dans la constitution de l’hémoglobine, de la myoglobine et bien d’autres éléments essentiels à l’organisme.

La volaille et les viandes blanches ne sont pas les seuls ingrédients que vous pouvez utiliser dans le cadre d’une alimentation BARF. Vous avez tout à fait la possibilité d’acheter de la viande rouge. Ce n’est pas le choix qui manque chez le boucher. D’ailleurs, la viande de bœuf pourra très bien faire l’affaire. L’on a souvent tendance à penser que la viande de bœuf est beaucoup plus grasse que les autres viandes rouge. Cette idée reçue est absurde surtout quand on tient compte du fait qu’il existe plusieurs pièces dans le bœuf. Le rumsteck, le filet et l’aloyau font, par exemple, partie des plus maigres avec moins de 10 % de matières grasses. Sinon, si vous optez pour d’autres pièces, rien ne vous empêche d’ôter la graisse avant de préparer la viande pour votre chien. En ce qui concerne sa valeur nutritionnelle, sachez que la viande de bœuf est une excellente source de protéine, un morceau de 100 g en comprend environ 30 g selon la pièce de viande. Cette valeur peut vite monter à 34 g. Au pire, elle descend à 25 g. Outre les protéines, ce type de viande offrira à votre compagnon une bonne source de minéraux, d’oligo-éléments et de vitamines. La viande de bœuf est riche en phosphore, un élément essentiel au bon développement des os. Elle est également source de vitamine B et de cuivre. Il est à noter que ce dernier est un anti-infectieux et un anti-inflammatoire invétéré.

Le mouton peut également remplacer la viande de bœuf si vous voulez donner de la viande rouge à votre chien. À titre de rappel, ce qui différencie la viande rouge de la viande blanche, c’est leur taux de fer. La viande rouge en contient beaucoup plus que la viande blanche. Le mouton en contient environ 2 mg dans 100 g de viande. Bien sûr, tout dépend des pièces que vous choisissez. Quoi qu’il en soit, il serait peut-être plus sage de prendre de l’agneau au détriment du mouton. Plus tendre et moins grasse, cette viande ne peut qu’être bénéfique pour votre chien. Dans les 2 cas, votre fidèle compagnon profitera d’une bonne source de vitamine B, de zinc et de phosphore.

Afin d’offrir à votre chien le meilleur des nutriments, il est conseillé de varier le contenu de sa gamelle. Vous n’êtes pas obligé de vous restreindre à la viande rouge, blanche ou de volaille. Sachez que vous pouvez aussi opter pour du poisson. Bien sûr, quand il s’agit du BARF, on ne peut pas se permettre de prendre n’importe quel poisson. Afin d’éviter tout accident, il est préférable de se tourner vers le filet de poisson garanti sans arêtes.

Parmi les poissons recommandés, il y a le thon. Ce poisson est une très bonne source de protéine, car, frais, il contient environ 23 g par 100 g. Il est aussi composé d’un peu de lipides qui offrira à votre chien tous les acides gras essentiels dont il aura besoin. À la différence de la viande qui contient essentiellement de la vitamine B, le thon offre de la vitamine A et D. Côté calorie, ce poisson contient environ 144 kcal pour une portion de 100 g.

Mis à part le thon, le saumon peut être utilisé dans le cadre d’une alimentation BARF chien. À titre indicatif, ce poisson contient environ 13 g de lipides, 20 g de protéines et 208 Kcal. Les références sont évidemment faites sur un morceau de 100 g de poisson cru. En ce qui concerne les vitamines, le saumon en contient tout autant que le thon. On y retrouve de la vitamine A, B et D.

BARF chien, les quantités recommandées

Le chien a besoin d’apports nutritionnels différents en fonction de son âge. Un chiot ne pourra certainement pas manger la même quantité de viande et de légume qu’un chien adulte et encore moins un chien âgé. Il est également important de prendre en compte la taille et l’état de santé de l’animal. Cela dit, généralement, une ration devra comprendre 80 % de viande et 20 % de légumes et fruits, sinon 70 % de viande et 30 % de légumes et fruits. Tout dépend des besoins nutritionnels du chien en question. Ce n’est qu’un exemple, mais sachez qu’il n’y a pas de mesure très bien faire une ration constituée de fixe.

 

Pour les chiots : la quantité de légumes et viande barf

Pour connaître la ration quotidienne d’un chien, il est important de faire un petit calcul. La ration en viande d’un chiot doit faire 6 % de son poids. Si le petit pèse 10 kg, par exemple, sa ration par jour sera de 10×0.06= 0.600 soit 600 g de menus BARF. À cela s’ajoutent les compléments, dont les légumes. Vous pouvez ajouter à ces 600 g de viande/abats/os charnue, 1 cuillère à soupe par 10 kg du poids de votre chien. Dans le cas présent, 1 seule cuillère à soupe suffit. Pour apporter les acides gras essentiels à votre compagnon, il faut aussi de l’huile. Pour un chiot de 10 kg, 1 cuillère à café d’huile de lin suffira amplement.

 

Pour les jeunes chiens : les rations de viande barf et les légumes

Les chiens de taille moyenne adultes, quant à eux, ont besoin d’une ration en viande équivalant à 3 % de leur poids total. Ainsi, vous pouvez reprendre la formule précédente. Supposons que le chien en question pèse 30 kg. Sa ration en viande par jour sera de 30×0.03= 0.900 soit 900 g. N’oubliez pas les compléments. Comme le chien pèse 3 fois plus que le chiot de 10 kg, il faudra 3 cuillères à soupe de légume et 3 cuillères à café d’huile.

 

Pour les gros chiens

Pour les gros chiens, la ration de viande journalière s’élève à 4 % de leur poids. Si l’animal en question pèse 40 kg, sa ration de viande sera de 40×0.04=1.600 soit 1.6 kg. La ration de légume sera de 4 cuillères à soupe et 4 cuillères à café d’huile.

 

Pour les chiens de petites tailles

De par leur taille peu imposante, les petits chiens comme les caniches, les bichons et les teckels n’ont besoin que d’une ration de 2 % de leur poids. Ainsi, si votre petit compagnon pèse 8 kg, celui-ci devra avoir une ration quotidienne de viande de 8×0.02=0.160 soit 160 g. Pour eux, un peu moins une cuillère à soupe de légume suffira.

 

Pour les chiens diabétiques

Les chiens diabétiques, quant à eux, auront droit à la même ration de viande qu’un chien adulte de taille moyenne, de grande taille ou de petite taille. La différence réside dans le choix de la viande et des légumes. La viande de volaille et la viande blanche sont à privilégier.

 

La quantité de barf pour les chiens âgés

Les chiens âgés ont droit à la même ration quotidienne que les chiens adultes en fonction de sa taille. Il est juste nécessaire de faire quelques ajustements en fonction de l’activité de l’animal. Il est préférable de demander l’avis de votre vétérinaire avant de vous lancer dans la composition d’un menu.

Quels types de produits dans le BARF pour chien ?

L’alimentation BARF pour chien propose une large gamme de produits qui pourrait satisfaire les besoins et les envies de votre compagnon à quatre pattes.

 

Des repas complets

Viande, légumes, poissons et huiles végétales font partie des aliments de la diète BARF. Chacun d’entre eux apporte à votre petit animal différents nutriments, mais pas seulement. Leur texture et leur composition peuvent être bénéfiques dans bien des aspects.

Prenant une portion importante dans la ration du menu BARF, la viande est primordiale pour le bien-être et la santé de votre toutou. Elle apporte une grande partie des protéines dont ce dernier a besoin. Cet enchaînement d’acides aminés est essentiel pour le développement de la masse musculaire du chien, mais pas que. Les protéines permettent aussi d’entretenir le pelage ainsi que les griffes de l’animal.

Mis à part la viande, le poisson et la volaille, les légumes sont essentiels dans le cadre d’une alimentation BARF. Ces éléments sont une bonne source de vitamines, de fibres et d’oligo-éléments. La carotte est l’un des légumes les plus utilisés dans l’alimentation BARF. Et pour cause, elle propose des nutriments très intéressants pour les chiens. C’est, par exemple, le cas des provitamines A, de la vitamine E et de zinc.

La diète BARF ne se restreint pas à la viande et aux légumes. L’huile végétale est la bienvenue dans les recettes de votre compagnon à quatre pattes. Son rôle est de lui offrir des acides gras essentiels. L’huile de colza pourra être un bon choix.

 

Des recettes BARF

Comme dit plutôt, la composition d’une recette BARF pour chien n’est pas fixe. Elle peut être faite selon les besoins de votre compagnon à quatre pattes. Vous pouvez aussi vous contenter de ce que vous avez sous la main. Quoi qu’il en soit, il existe des packs proposant des recettes complètes. Sur Priminstinct, par exemple, vous trouverez 2 catégories de recettes pour chien. Le premier menu est destiné à un animal commençant un régime à base d’aliments crus. La seconde s’adresse aux chiens déjà habitués au régime BARF.

D’une manière générale pour une introduction au menu BARF, l’on utilise de la viande digeste. Le blanc de poulet et le blanc de dinde sont tout à fait adéquats dans ce cadre. Côté légume, la carotte fera l’affaire. Pour ce qui est de l’huile végétale, vous pouvez vous tourner vers l’huile de lin.

Une fois la période d’adaptation passée, l’alimentation de votre chien peut être plus variée. Petit à petit, vous pouvez introduire les os charnus et les autres types de viandes tels que le poisson et la viande rouge. Vous avez aussi la possibilité de varier les légumes. Sachez que les fruits peuvent faire partie du nouveau régime de votre chien.

 

Des friandises naturelles

Le régime BARF ne se résume pas à des repas. Pour le plaisir de votre toutou, vous avez la possibilité de lui proposer des friandises naturelles. Les os pourront, par exemple, faire l’affaire. Grands comme petits chiens aiment les mâchouiller pour s’amuser ou faire leurs dents. Il existe d’autres alternatives pour satisfaire les fringales de votre compagnon. Sur le marché, vous trouverez toute une gamme de produits qui fera le plaisir de votre chien. Certains aident, par exemple, à la digestion. D’autres permettent de se relaxer et quelques-uns ont des vertus thérapeutiques. Ces friandises naturelles se présentent sous forme d’une pâte constituée d’ingrédients naturels respectant la diète BARF. Elles peuvent comprendre de la viande séchée, des abats et parfois, des épices ou d’autres plantes. La camomille est, par exemple, connue pour son effet relaxant. Il n’est pas étonnant de le voir dans la composition de certains produits. Il en va de même pour le curcuma ou les orties.

 

Le BARF bio

Pour le bien-être de votre fidèle compagnon à quatre pattes, offrez-lui le meilleur, offrez-lui du bio. Il y a une grande différence entre bio et naturel. Vous devez donc être attentif quand vous achèterez vos produits BARF pour chien. On entend par bio, des aliments qui ont été produits sans l’usage de produits controversés. Cela inclut les pesticides, les antibiotiques, etc. Ainsi, le bio est toujours naturel, mais le naturel n’est pas forcément bio.

 

Des croquettes BARF

Bien que cela semble bizarre, il existe des croquettes bio inspirées du régime BARF. Il s’agit des croquettes sans céréales. Ces dernières sont élaborées avec des ingrédients naturels, notamment de la viande, des fruits, des légumes et divers nutriments. Elles ne contiennent pas d’exhausteur de goût, de colorant et d’additif. Elles sont également plus faciles à conserver et à distribuer. Cela dit, ces croquettes ne remplacent pas un régime BARF bien équilibré. Elles comportent moins de nutriment qu’une diète BARF. De plus, elles peuvent contenir des amidons, des substances très riches en glucides qui favorisent l’apparition de divers troubles comme le diabète ou encore l’obésité.

Le BARF congelé

Comme vous le savez, un menu BARF doit être élaboré avec des ingrédients de qualité. Toutefois, à cause du manque de temps, la majorité des propriétaires ont tendance à acheter des produits frais qu’ils congèlent pour les conserver. D‘autres, quant à eux, ont recours à l’achat de mets congelés via des sites ou association du BARF. Que ce soit la première ou la deuxième méthode, cela ne présente aucun danger pour la santé de l’animal. En effet, les produits gardent leurs qualités et leurs valeurs nutritives. Cependant, faites attention à vous renseigner convenablement sur l’origine des produits pour éviter des problèmes.

Les compléments alimentaires BARF

En se lançant dans le BARF, beaucoup de propriétaires sont inquiets sur la composition de la gamelle. Cette crainte est souvent due à la peur des carences en nutriment et à l’envie d’avoir des chiens en bonne santé. Heureusement, pour soulager les propriétaires, les associations du BARF et autres spécialistes proposent divers compléments alimentaires adaptés à ce type de diète.

Les plantes et les herbes ayant des propriétés variées comme le curcuma et la reine-des-prés, par exemple, peuvent être employés dans un menu BARF pour soulager les inflammations.

Le kefir de lait est aussi un bon complément alimentaire pour cette diète. Ce produit, élaboré avec le lait fermenté, favorise le développement des bonnes bactéries et améliore le transit.

La levure de bière, quant à elle, apporte divers oligo-éléments et vitamines. Elle améliore la peau et le pelage de votre compagnon.

Où acheter de la viande BARF pour chien ?

Les magasins où trouver du BARF dans les villes de France

Vous pouvez acheter de la viande BARF dans une boucherie, dans les abattoirs, auprès des ateliers de découpe et chez un grossiste de viandes. Vous avez également la possibilité de vous en procurer auprès des supermarchés. Il est juste essentiel que la viande soit fraîche. Voici quelques magasins spécialisés où vous pouvez trouver de la viande BARF pour votre animal de compagnie selon votre département :

Dans l’Ain : Bresse Bourg Volailles, L’Europeain.
Dans le département de l’Aisne : URCELLI Viandes, La Viande Chaunoise, Villette Viandes, Divry Viandes en Gros.
Si vous habitez dans l’Allier : SA Allier Volailles.
Dans les Alpes-de-Haute-Provence : Boucherie Charcuterie Julien, Boucherie Etal plus.
Dans les Alpes-Maritimes : SYNDICAT MIXTE ABATTOIR DU MERCANTOUR.
En Ardennes : Les Volailles de la Crottière.
Si vous vivez dans l’Aube : RBS DistributionSaviel France.
Dans les Bouches-du-Rhône : Les Volailles Cure Bourse.
Dans le Calvados : SOCADIS.
Dans le département de la Charente : JP CALLUAUD, Lafaye (Abattage et Commercialisation), LES VOLAILLES MANSLOISES.
Dans le Cher : Berry Viandes, Girout Viandes.
En Haute-Corse : Poulets Bastiais.
La Dordogne : Volailles Dumas, Périgord Carcasses.
Le Doubs : Les éleveurs de la Chevillotte.
Le Drôme : Comptoir des Viandes, Romans Viande.
Dans l’Eure-et-Loir : Pichard Père et Fils.
Au Finistère : Au Faisan Doré.
Dans la Haute-Garonne : Bonnafous Claude.
Dans le Gers : Abattoirs de Samatan.
Dans le département de la Gironde : Garonnaise de Viandes, la Ferme de Bignac
En Hérault : Viand’Oc
Dans l’Ille-et-Vilaine : La CPVB, Les Volailles des 3 Duchés.
Dans le département de l’Indre : SEPOLVIANDE
En Indre-et-Loire : Boucherie Gallais.
En Isère : Boucheries André chez Grand Frais, SAROJA, Boucherie Grapin.
Dans le Jura : La Comtoise des Viandes.
Dans les Landes : Abattoir Ronsard, Palmi Découpe Foie Gras, Socavic.
Dans le Loir-et-Cher : Ménard, Sergent Sarl.
Dans la Loire : Boucherie Chazal.
En Haute-Loire : TINEL, VEY JEAN.
Dans la Loire-Atlantique : S.T.V.O, SOCIETE L’AMI CHARCUTIER, SOCIETE SMV / VOLPIN
Dans le Loiret : Sadofa, Mckey Food Service, Centre Viandes Beauvallet Fils, La Tuilerie (GAEC)
Dans le Lot-et-Garonne : Ets Perreira.
Dans le Maine-et-Loire : BARFdiscount, Servicash Anjou – Epigram.
Dans la Manche : SOCOBA
Le département de la Marne : Boucherie Audinot, Les éleveurs de la champagne.
En Mayenne : SARA SA
La Meurthe-et-Moselle : VANDOEUVRE LES NANCY, Groupe BCT/ Artisal & Kern
Meuse : Iung et Cie
Le Morbihan : Abattoir Gallais Viande SAS, CELVIA
Dans le département de la Moselle :, A LA SOURCE SARL, Boucherie-épicerie EL-MEKTOUB, Groupe BCT/ Artisal & Kern
Nièvre : SNC IMPERY VOLAILLES
Dans le Nord : Artiviande, ARDENNE BARF.
Dans l’Oise : Viandes 60, Groupe Bigard, Les Volailles du Mont Soufflard, Le Comptoir Du Frais.
L’Orne : Les Éleveurs Charentonne, Société NORMANDE de VOLAILLES. SNV.
Dans le Pas-de-Calais : Boucherie Mesureur, LA P’TITE BASSE COUR.
Dans le Puy-de-Dôme : Distriporc, Boeuf à Gogo, Centre Distribution Moriceau, Limoujoux Auvergne.
Dans les Pyrénées-Atlantiques : L’Aile ou la Cuisse, SICA PAU LONS, SICA SERRES-CASTET.
Dans les Hautes-Pyrénées : Société Coopérative Agricole Pays des Gaves, SICA LOURDES, SICA TARBES, SICA LANNEMEZAN, Carrefour – Bagnères de Bigorre.
Bas-Rhin : Meyer René Sarl, Ferme Goettelmann.
Dans le Haut-Rhin : Boucherie Schmidlin, TRIPERIE GOEPPER SA.
Dans le Rhône : Boucherie Perrier, Coboly – 69960 Corbas.
En Haute-Saône : Vienet Philippe.
Saône-et-Loire : L.D.C. BOURGOGNE, MAIRET S.A.
En Haute-Savoie : Plan Fayet S.à.r.l., Thonon Volailles.
À Paris : Les Abattoirs de la Vilette, localy-BARF.
En Seine-et-Marne : FERME MODERNE, Novoviandes, PRIO VIANDE, LE BOEUF TRICOLORE.
Le département de la Somme : Société Picardie Volailles.
Dans le Tarn : Alby Foie Gras, Les Fermiers Occitans SA.
Dans le Vaucluse : Etablissement RIBOT.
En Vendée : SA ARRIVE, Abattoir Thomas et Fils.
En Haute-Vienne : Viandes Limousin Sud.
Dans les Vosges : Ferme Avicole du Mori SA.
L’Yonne : Laguillaumie SA.
Dans le territoire de Belfort : Sarl Chopin Frères, Boucherie El Aures
Dans l’Essonne : AMINE VIANDE, NEW FRUITS, NOVOVIANDE, localy-BARF
Dans les Hauts-de-Seine : Abattoir Daja Halal (volailles)
Dans le Val-de-Marne : Boucherie Coucaud, Novoviandes
Dans le Val-d’Oise : DogsFresh, Tackenberg, BARFer’s Wellfood, Easy-BARF Sarl, BARFdiscount, localy-BARF, Bon Instinct, Haustierkost, Das Tierhotel, BARF NATUREL, PROINIVOR.

Les boutiques en ligne pour acheter du barf sur internet

Vous pouvez aussi vous procurer de la viande BARF sur internet. Voici quelques-uns des sites internet les plus connus :

www.easy-BARF.com
BARF-naturel.fr
priminstinct.fr
BARFfrance.fr
www.yummy-BARF.com
mon4pattes.fr

Exemple de produits proposés par les différentes marques BARF

Sur le marché, vous trouverez sûrement de nombreux produits BARF. Parmi les marques les plus connues, on compte Mush. Il s’agit d’une marque finlandaise qui propose des aliments pour chien sains et équilibrés. Pour élaborer ses produits, Mush utilise la viande et les os de différents animaux et 100 % d’ingrédients d’origine naturelle. Ses différentes recettes sont disponibles sous forme de bouchées de 25 g. Ce qui vous permet de mesurer précisément la bonne quantité de nourriture pour votre animal de compagnie.

Si vous êtes à la recherche d’aliments BARF pour chien de la plus grande qualité, vous pouvez opter pour les recettes de Klass. Ces dernières sont élaborées avec des ingrédients frais et naturels provenant des fermes suédoises. Cette gamme, bénéficiant une renommée certaine depuis plus de 45 ans, convient à toutes les races et à tous les âges de chien.

Avec ces deux marques, soyez sûr d’offrir une alimentation saine et équilibrée à votre animal de compagnie.

Exemple de produits proposés par les différentes marques BARF

Sur le marché, vous trouverez sûrement de nombreux produits BARF. Parmi les marques les plus connues, on compte Mush. Il s’agit d’une marque finlandaise qui propose des aliments pour chien sains et équilibrés. Pour élaborer ses produits, Mush utilise la viande et les os de différents animaux et 100 % d’ingrédients d’origine naturelle. Ses différentes recettes sont disponibles sous forme de bouchées de 25 g. Ce qui vous permet de mesurer précisément la bonne quantité de nourriture pour votre animal de compagnie.

Si vous êtes à la recherche d’aliments BARF pour chien de la plus grande qualité, vous pouvez opter pour les recettes de Klass. Ces dernières sont élaborées avec des ingrédients frais et naturels provenant des fermes suédoises. Cette gamme, bénéficiant une renommée certaine depuis plus de 45 ans, convient à toutes les races et à tous les âges de chien.

Avec ces deux marques, soyez sûr d’offrir une alimentation saine et équilibrée à votre animal de compagnie.

 

Exemple de produits proposés par les différentes marques BARF

Sur le marché, vous trouverez sûrement de nombreux produits BARF. Parmi les marques les plus connues, on compte Mush. Il s’agit d’une marque finlandaise qui propose des aliments pour chien sains et équilibrés. Pour élaborer ses produits, Mush utilise la viande et les os de différents animaux et 100 % d’ingrédients d’origine naturelle. Ses différentes recettes sont disponibles sous forme de bouchées de 25 g. Ce qui vous permet de mesurer précisément la bonne quantité de nourriture pour votre animal de compagnie.

Si vous êtes à la recherche d’aliments BARF pour chien de la plus grande qualité, vous pouvez opter pour les recettes de Klass. Ces dernières sont élaborées avec des ingrédients frais et naturels provenant des fermes suédoises. Cette gamme, bénéficiant une renommée certaine depuis plus de 45 ans, convient à toutes les races et à tous les âges de chien.

Avec ces deux marques, soyez sûr d’offrir une alimentation saine et équilibrée à votre animal de compagnie.

Priminstinct et le BARF pour chien

Priminstinct est un des sites proposant de la nourriture BARF adaptée aux besoins de chaque chien. Il propose un régime BARF 100 % complet, 100 % naturel et 100 % français. Régime complet, car chaque recette concorde avec le besoin quotidien du chien en matière de nutriments. Naturel, parce que la nourriture ne contient ni conservateur, ni additif, ni OGM, bref, aucun produit chimique. 100 % français vu que les viandes que Priminstinct offre sont élevées et abattues en France.

Le conditionnement des menus BARF se fait aussi en France. Pour vous qui voulez lancer votre chien dans le régime BARF, sur le site, vous avez à votre disposition le menu BARF « introduction ». Ce qui aide grandement votre compagnon à adopter le régime. Vous y trouverez également le menu BARF adulte qui est fait pour les chiens déjà habitués à ce type d’alimentation.

Le BARF chien et les avis des vétérinaires

Le barf chien et chiot chez Priminstinct

Les avis négatifs des vétérinaires sur le barf pour les chiens

Un des plus grands inconvénients du régime BARF pour chien est le risque de maladie qu’il présente. La viande ou le poisson, s’ils sont consommés crus, favorise la contamination par des bactéries. La viande crue et congelée garde ces petites bestioles. La congélation consiste uniquement à stopper leur croissance et non à les tuer. Faire cuire la viande permet de les éliminer selon les conseils des vétérinaires. Les plus courantes de ces bactéries sont les salmonelles, la listeria et l’E.coli mais il y en a encore des tas d’autres. Le souci c’est que ce risque n’atteint pas seulement les chiens. Il est aussi dangereux pour la santé de leur maître.

Pour les chiens, les aliments BARF sont aussi déconseillés, car ils apportent trop de calcium. Cela peut être à l’origine de fractures spontanées et d’une hyperparathyroïdie (production anormalement élevée d’hormone parathyroïdienne). Même si le but du régime BARF est aussi de permettre aux animaux domestiques de manger comme les animaux sauvages en pleine nature, les proies élevées dans des conditions différentes de celles de la nature et le conditionnement de la viande sont des facteurs qui ne permettent pas d’obtenir les mêmes résultats. L’alimentation BARF peut ainsi créer un déséquilibre alimentaire pour le chien selon les vétérinaires

Dans ce type de régime alimentaire, si vous habituez à donner à votre animal de compagnie des os, cela peut être néfaste pour sa santé. Trop d’os équivaut à trop de minéraux. Ce qui peut entraîner une constipation du chien voire une obstruction intestinale. Cela peut provoquer des carences en zinc et en cuivre. La carence en zinc peut être la cause de chute de poils autour des yeux. Cela peut aussi provoquer des contusions sur la bouche, ses lèvres et même de l’anus. Le manque de cuivre est la raison pour laquelle la couleur du pelage vire au rouge, surtout pour ceux dont celui-ci est noir. Le rôle du cuivre est justement de synthétiser les pigments noirs que l’on trouve sur le pelage des chiens et chats.

Les avis positifs des vétérinaires à propos du BARF pour chien

Etant donné que les chiens sont des carnivores (même s’ils ont tendance à devenir omnivores en étant domestiqués), il est tout a fait normal qu’ils se nourrissent principalement de viandes crues. Et les régimes BARF permettent aux chiens de bénéficier de ce régime qui leur est naturel. Cela correspond à leur biologie et permet de satisfaire leurs besoins nutritifs. Cela assure aussi le bon fonctionnement de leur système digestif. Et le fait que l’alimentation BARF contient 40% de fruits et légumes (60% de viande, d’abats et d’os) permet de respecter encore plus ce côté carnivore du chien. En effet, un carnivore dans la vie sauvage bénéficie des nutriments apportés par les fruits et légumes qui se trouvent dans le tube digestif de ses proies.

Les os crus qui composent le régime BARF permettent d’entretenir une bonne santé bucco-dentaire des chiens. Cela permet d’éviter les maladies parodontaux en empêchant la formation de tartre. Cela aide ainsi à éviter la perte de dents de votre animal de compagnie. Ronger un os sera aussi un divertissement de votre chien et musclera sa tête et ses mâchoires.

L’alimentation BARF assure aussi une bonne digestion des aliments. Votre chien mangera en effet moins vite et prendra le temps de mâcher de façon correcte. Cela favorise l’assimilation des nutriments et des minéraux qui lui sont nécessaires. Les fibres contenues dans les fruits et légumes sont aussi essentielles pour aider votre chien à bien digérer ce qu’il mange. Une bonne digestion réduira non seulement la quantité de selles produites par le chien mais il en produira aussi une selle moins odorante.

Si votre chien consomme de la nourriture BARF, il va dégager des odeurs corporelles et une haleine moins fortes que s’il suit un autre régime alimentaire. Il aura aussi plus de plaisir en mangeant car la texture et l’odeur des aliments qu’il consomme seront variées grâce aux nombreux choix offerts par l’alimentation BARF. La préférence déterminée par l’odorat et la mâchoire de votre animal à quatre pattes en est entièrement satisfaite. Votre chien aura aussi plus d’énergie et sera moins sujet à l’intolérance alimentaire selon les vétérinaires. Le régime à base de nourriture Basf offre à votre chien une qualité de vie améliorée et une longévité plus grande. Le plus important pour ce type d’alimentation est que vous savez exactement ce que vous donner à votre animal de compagnie. Cela vous permet d’éviter les produits chimiques industriels qui lui sont nocifs.

Faut-il opter pour un régime BARF pour votre chien, oui ou non alors ?

Le régime BARF présente aussi bien des inconvénients que des avantages pour votre chien. Mais Il est tout d’abord important de connaître ses besoins nutritionnels pour pouvoir lui donner le menu BARF adéquat. Son poids et son âge aussi sont des éléments utiles vous permettant d’opter pour l’alimentation qui lui convient.

Pour le risque parasitaire attribué à la consommation de viande crue, sachez que les chiens, par leur nature carnivore, sont dotés des équipements nécessaires pour détruire les parasites. Leur anatomie constitué d’un intestin très court ne laisse pas la nourriture longtemps dans leur appareil digestif. Le microbiote intestinal des canidés les aide aussi à éliminer de façon très efficace les bactéries. Utiliser des la viande fraîche et répondant aux normes sanitaires requises permet aussi de prévenir ce risque bactérien.

Pour les os, s’ils sont déconseillés par les vétérinaires, c’est qu’ils risquent de perforer l’œsophage, l’estomac ou les intestins de vos chiens. Il faut ainsi leur donner des os dont la taille leur est adaptée. Il faut aussi leur donner des os charnus qui sont enrobés de viande qui sont des sources de minéraux utiles à leur croissance et à leur santé.

Enfin, il est important de ne pas toujours donner les mêmes menus BARF à vos chiens. Cela pourrait leur faire perdre l’appétit et ne permettrait pas de combler tous leurs besoins vitaux. Pour cela, vous pouvez concocter vous-même la nourriture de votre chien ou en acheter sur les sites internet qui proposent des menus très variés.

Contactez-nous